[Outils] ARC : Accompagnement Ressources Conseil

Publié le 01/04/2021

L’ARC entre dans sa troisième année d’existence avec un contenu sans cesse enrichi et toujours pour objectif que les militants ne se retrouvent pas seuls sans réponses à leurs questions.

Le projet ARC (Accompagnement Ressources Conseil) entre dans sa troisième année d’existence. Mis en place suite au congrès de Rennes, l’objectif était simple et pourtant ambitieux : ne laisser aucun militant seul face à ses questions. « L’ARC a été lancé en 2019 et il est monté en charge en 2020 avec la crise sanitaire. Il s’agissait de passer de l’affirmation d’un droit pour chaque militante et chaque militant à son effectivité explique Hélène Ibanez, Secrétaire Nationale et Référente ARC pour la fédération ». L’ARC associe un dispositif d’accompagnement (le A), un espace Ressources en ligne (le R) qui permet de mutualiser les outils et documents produits par l’ensemble des structures et un réseau d’experts internes et externes (le C).  « L’année 2019 a été marqué par le lancement de l’Accompagnement, à travers les formations d’accompagnants ARC déclinées dans les URI et un premier lancement de l’espace Ressources. Ce dernier a pris beaucoup plus d’ampleur en 2020, notamment pendant la crise sanitaire » explique Hélène Ibanez. « Il s’agit d’un espace en ligne accessible pour l’ensemble des militants depuis leur espace adhérents donc c’est vrai que ça répondait à un besoin fort à ce moment-là ».  La fédération a d’ailleurs conçu un module de formation d’une demi-journée pour s’approprier le fonctionnement de cet espace en ligne. Elle est déclinable par les syndicats directement auprès de leurs militants.

« L’année 2021 devrait être quant à elle marquée par une montée en puissance du C, puisque des accord cadres ont été signés fin 2020 et début 2021 avec le partenaire SYNDEX pour l’expertise et le réseau d’avocat AVEC » poursuit Hélène Ibanez.  Les fédérations devraient également prendre une part un peu plus importante dans l’accompagnement avec la possibilité qui est maintenant offerte de former des accompagnants fédéraux. C’est une bonne nouvelle selon Hélène qui souligne que « cela répond vraiment à un besoin, notamment pour des collectifs nationaux qui de fait sont sur le champ de plusieurs URI. Le principe de l’ARC c’est aussi de travailler sur la complémentarité entre les structures pour mieux répondre aux besoins des militants. Avec ces évolutions, on est vraiment sur cet objectif ».